Exit le projet de Notre Dame des Landes !

Yannick Fétiveau, maire, revient sur l'annonce de l'abandon du projet du transfert de l'aéroport de Nantes Atlantique à Notre Dame des Landes.

Vie municipale

Publié le vendredi 19 janvier 2018

Chers Martipontains,

 

Edouard Philippe, notre 1er ministre, a mis fin à notre attente, le mercredi 17 janvier, en déclarant la suppression de la déclaration d’utilité publique visant le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes. Républicains avant tout, nous prenons acte de la décision du chef de l’Etat et de son gouvernement.

Nul doute que la décision n’était pas simple à prendre tant ce projet divisait les Ligériens depuis des dizaines d’années et tant les risques liés à l’évacuation de la ZAD étaient présents notamment en cas de décision favorable au transfert.

Le maintien de Nantes Atlantique est donc une réalité qui vient s’opposer aux votes des 62 % de Martipontains qui se sont déclarés en faveur du transfert lors de la consultation organisée par l’ancien chef de l’Etat.

Lors de ma visite à Matignon le vendredi 5 janvier, je n’ai pas manqué de rappeler l’expression des Martipontains à Nicolas Hulot et au 1er ministre en leur signifiant les raisons de ce vote. J’ai exprimé la crainte de nos populations au regard des alternatives proposées dans le rapport des médiateurs ; l’alternative la plus défavorable pour nous, Martipontains, étant la piste transversale évoquée en annexe 13 du rapport.

Au-delà de notre soutien à la commune de St Aignan de Grand-Lieu et à son Maire, Jean-Claude Lemasson, les plus impactés par cette décision,  il nous faut maintenant suivre attentivement  les aménagements futurs qui seront proposés par l’Etat pour moderniser et agrandir Nantes Atlantique. Cette veille est durable tant l’extension de l’aéroport actuel et les travaux connexes peuvent évoluer à tout moment en fonction de la croissance  du trafic aérien.

À notre tour,  il nous faudra résister, avec nos voisins du territoire proche de Nantes Atlantique, afin de préserver les intérêts de nos habitants, de notre agriculture et de notre environnement.

La préservation de notre écosystème est impérative. Il en vaut bien un autre !

La préservation de la qualité de vie des  Martipontains et des habitants des communes voisines est une priorité.

Restons très vigilants !

 

Yannick Fétiveau

Maire de Pont Saint Martin

Partager cette publication sur :